Le livre d’Images – 18

TROIS OMBRES

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Le livre d’Images – 18

  1. Sylvie... dit :

    tiens… Cannes….l\’ombre nous suit bêtementl\’Hombre… moins

  2. Christophe dit :

    Le pire serait de n\’être plus que l\’ombre de soi-même… Alors, elle me suit… 🙂

  3. Marie dit :

    Les ombres ont élu domicile chez toi :)Voilà je démarre mes visites en laissant mon ombre dans un tiroir … On ne sait jamais ce qu\’elle peut faire si elle lui prenait de me dépasser … :))Douce fin de journée …Gros bisous ainsi qu\’à Isabelle …http://jedeuxmots.blogspot.comNe te fie pas à ce lien d\’espace , je n\’écris rien dessus ;o)

  4. Emma dit :

    coucou cher lecteur. Pourtant, il est préférable de ne pas se retourner. Tu sais ce que cela a valu à Orphée. Plein de bonnes choses pour toi Je t\’embrasse

  5. TAYANA2 dit :

    Magnifique poème. BIZ.

  6. Laval dit :

    Nous pouvons avoir le nombre d\’ombres égal aux sources lumineuses qui nous éclairent. Cependant, nous ne pouvons avoir qu\’un nombril.

  7. francis dit :

    se libérer de son ombre et aller vers la lumière,joli,merci de ton passage sur mon nouveau blog,bises

  8. Babel dit :

    en marchant droit vers le soleil, les ombres devraient se faire discrètes..d\’ailleurs je vais faire le test pour voir si elles restent bien dans l\’ombre.. ;)j\’connaissais pas ce poète.. merci pr la découverte !Bises iodées..

  9. ... dit :

    Les pommes me rappellent ce poeme sur l\’amitié :o)On ne se reconnait jamais vraiment dans son ombre… et pourtant Le bord de mer là bas aussi, l\’invitation est lancée avec plaisir

  10. Lecteur Hypothétique dit :

    Puisque vous vous rappelez ce poème chère … … je me permets de republier ce poème pour vous et vous remercier de vous en souvenir tellement longtemps après. Alors pour vous : Un AmiUn amic\’est une pomme bien rondeà garder dans les mainsles jours pointus,les jours gelés,les jours pendu à un cloucomme un manteau mouillé,les jours à ne pas mettre un chien dehors. Un amic\’est une pomme bien rondeà garder dans les mainsun soir plus tristequ\’un autre soir. Poème de Anne Marie Derese

  11. fanfan dit :

    Joli poème…J\’aimais aller m\’asseoir dans le jardin du musée Rodin et rêver à demain.Dans l\’ombre il y a lumière…

  12. H dit :

    Elle était bien belle cette thématique des trois ombres…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s