Peur de rien…?

sans-titre Tableau de Sophie Griotto

C’était fin septembre et sur le mur de l’appartement, il y avait ce tableau  plein de calme et de fraicheur. Par la fenêtre, derrière les voilages je voyais  les toits  aux teintes de zinc les cheminées  terre cuite. Il suffisait de descendre les cinq étages pour se retrouver dans une rue calme et tout de suite le Boulevard Voltaire.

Plus tard dans la journée, j’avais profité de la journée sans voiture pour aller jusqu’aux Champs Elysées et là j’avais vu la foule s’approprier l’espace. Je ne sais si cette foule était sentimentale mais tous ces gens avaient l’air heureux

Paris septembre 2015 093 - Copie

Le lendemain, avec un ami, nous étions retournés rue Nicolas Appert où un 7 Janvier, déjà les terroristes avaient frappé mais je m’étais étonné de ne plus trouver  de traces de l’esprit Charlie, les murs avaient été nettoyés, plus de graffitis, plus de signes de peine ou d’amitiés. Un résistant avait tout de même collé le numéro de la semaine d’après, pour mémoire.
Bien sur on ne peut pas vivre tout le temps avec sous les yeux les signes de la douleur et le rappel de la folie des hommes  mais finalement tout avait rapidement , trop rapidement repris sa place. Et je me souviens de cette réflexion de mon ami me disant qu’il avait bien peur que ce ne soit pas fini .

J’aurais voulu qu’il se trompe, mais, ce terrible soir de novembre…

Image4
Dessin de WIAZ dans l’Obs Novembre 2015

verlaine

Pour s’incliner sur la douleur, honorer les disparus, faire taire cette rage au fond de soi on peut toujours essayer de garder des raisons d’espérer dans les mots des poètes et répondre au sourire des femmes et des hommes au cœur pur.

Musique : Paris avance / Mano Solo

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Peur de rien…?

  1. Tuxnux dit :

    Très belle chanson de Mano Solo…..

  2. Exactement il faut « essayer de garder des raisons d’espérer dans les mots des poètes et répondre au sourire des femmes et des hommes au cœur pur.  » sinon, ça serait la fin de l’humanité. Espérons et sourions 🙂

  3. Leodamgan dit :

    Le 13 novembre paraitra oublié sans doute aussi en apparence, pourtant, il en restera des traces en arrière-plan.

  4. pakita48 dit :

    Un petit signe mais il faut que j’écrive … 🙂
    Bises à vous

  5. Armen dit :

    Tes choix musicaux m’émeuvent toujours… Belle année à toi aussi et peut-être qu’un retour en Finistère pour des vacances permettront de nouveaux souvenirs, Trébabusiens cette fois. Amitiés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s