Dans les herbes hautes

Résistance polychrome
contre Armée monochrome invasive



Stars and Butterflies  . Musique du film « Pride and Prejudice » composée par  Dario Marianelli 
 
Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Dans les herbes hautes

  1. snake0644 dit :

    La première (en haut) est parfaitement réussie. La deuxième est intéressante, car le « monochrome » n’est pas évident.

    • hypothetique dit :

      Cette armée invasive est constituée de Tragopogon pratensis ( Salsifis – Barbe de bouc) c’est une fleur qui s’ouvre tôt et se ferme à midi.
      L’après midi, à l’heure de la sieste de l’armée, la prairie a un aspect nettement moins ensoleillé, un aspect normal quoi.

  2. D’accord avec l’homme de l’herbe ci-dessus.

    Promenade champêtre et … musicale – comme une pause pour l’été. Pas de résistance une même sieste voulue… dans ces petits vals qui moussent …

    Mais qu’est-ce? … oups ai trouvé c’est marqué 🙂

  3. leodamgan dit :

    J’aime bien quand même la deuxième, moi…

  4. lancoliebleue dit :

    Bonjour,
    L’une et l’autre à savourer différemment.Je perçois la première avec un signe de fraîcheur et la seconde comme une explosion de chaleur. Quand je dis chaleur, ça fait sourire ces jours ou plutôt rêver..
    Très bonne et agréable idée de mettre tout ça en musique.
    Bonne journée et normalement… le soleil arrive 😉

  5. marie-ne dit :

    Je n’avais mis qu’un like sans mot dire. 🙂
    J’Aime bien, le double sens, que je perçoie, selon mon esprit un brin « tordu » comme je me plais à dire.
    😉
    Une invasion d’un tout pareil qui malgré tout n’arrive pas à faire s’éteindre ( du moins je le souhaite de tout mon coeur, car c’est tellement mieux quand tout s’assemble sans toutefois être pareil, chaque un, diffère…. ) les différentes qui tout de même sont toutes présentes et qui peut-êtres par leurs couleurs qui sortent du lot, brillent encore plus, auprès de quelques ‘uns (nes) qui de trops de ressemblances, s’assemblent en tant de chants, (champs) qui se ressemblent et au final ne font plus qu’un (e), alors « on » peut tout y voir, soit un bon sens, ou un mauvais sens, après à chacun (e) de sentir selon ce qui enchante ou bien déchante…. heu, à remettre dans le « bon sens » mon commentaire…. mdrrrr…
    Je t’avais dit l’esprit un brin « tordu » la marie. 😀
    Tant de sens via ces deux versions, et puis tes mots qui résonnent dans ma ptite tête. 😉
    des bises en plus, pour le mal de tête, si je t’en ais donné un. 🙂

  6. marie-ne dit :

    oups, j’ai pas mis le son, ce sera pour la prochaine fois, pour la chanson. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s