Image…PARISmage – 3

Aux escaliers du métro

C’est comme une fourmiliere silencieuse, troublée par des bruits mécaniques, endroit où on se croise, où on se frôle sans jamais se rencontrer.
Et pourtant chacun connait les codes, mais sans jamais  les partager.
Parfois, moment de grâce, on tombe nez à nez avec la poésie.
Un vers qui s’accroche à la mémoire et où, plus tard, on voudra revenir… Mais où était-ce ? A  quelle station, vers quelle sortie ? 


ELOGE  DE  L’AUTRE,  de Francis COMBE                                                     Merci à Mel qui me fit retrouver le bon endroit .
Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Image…PARISmage – 3

  1. marie-ne dit :

    Bonjour J-F,
    Tout Simplement, Excellent! 🙂

    • marie-ne dit :

      C’est avec de la Poésie que je m’arrête à nouveau par Ici. 🙂

      une bise et un Merci, car hier enfin, j’ai pu visionner entièrement « Les Ailes Pourpres ». J’ai trouvé ce documentaire, vraiment Excellent, magnifique… enfin bref, j’ai rajouté plein de liens du coup sur mon ancien article quand tu m’avais fait passé le lien de ce doc.

      Cette vidéo ci dessus, c’est juste une façon de te déposer un Merci. 🙂
      Ce n’est pas les ailes pourpres, mais c’est très poétique aussi, à mon avis.
      Dsl si pas grand chose à avoir avec ton article.. Quoique, la poésie s’exprime de tant de façons… 🙂
      Sois Bien. Ainsi que les Tiens (es).
      Bises d’Ici.

  2. leodamgan dit :

    C’est fou. J’ai utilisé tant d’années le métro et je n’ai jamais vu cela.
    Quand on prend les transports en commun pour bosser, on doit être un peu zombie et s’arranger pour que ce temps là passe le plus vite possible.
    Dommage, sans doute. C’est du temps perdu.

  3. snake0644 dit :

    Voilà une excellente initiative. Poésie à toutes les marches !

  4. belladonnachichi dit :

    Jolie déambulation dans le métro, là où de tous croisements naît l’interrogation ; vous suivre pas à pas entre métro et quai de Seine est un plaisir ! Et toujours Manu Solo ….

  5. lancoliebleue dit :

    Il est plaisant de voir que quelqu’un a remarqué ces mots. Combien montent ces escaliers sans jamais les voir? Domage car ils ont un sens. La poésie est partout. Chanceux celui qui saura la dénicher 🙂

  6. Babel dit :

    Encore une belle parenthèse poétique, entre deux marches underground..! 😉
    Bonnes fêtes de fin d’année à toi et aux tiens !

  7. bleuemarie dit :

    La poésie là ou on ne l’attendait pas prend toute sa force et sa raison d’être.

    Merci de ton passage et des mots d’Higelin déposés.
    j’aime beaucoup
    A bientôt
    Marie

  8. emmatortue dit :

    coucou cher Lecteur Tes mots en disent long sur la beauté de ta quête
    Je te souhaite une douce fin d’année et t’embrasse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s