TOILE …

 

En vous promenant, ne vous êtes-vous jamais demandé devant une toile d’araignée comment celle-ci pouvait tisser sa toile par dessus un ruisseau, au milieu d’un sentier,  ou entre deux piquets sur un lac ?

Je me souviens d’une discution avec Sylvie sur ce sujet.

Ce qui suit est valable pour les araignées à toiles géométriques. Donc imaginons un lac, une araignée sur un des piquets qui délimitent les roselières et qui veut faire sa toile en rejoignant le piquet suivant. Elle se place dans le sens du vent( filière au vent si l’on peut dire) et commence à filer son fil dans le vide, sachant que ce fil peut atteindre 5 mètres de long. C’est le vent qui à un moment ou un autre fera que ce fil s’accrochera à l’autre piquet. Ensuite sur ce fil si fin et léger mais si résistant (puisque plus résistant que l’acier) l’araignée va faire quelques aller-retours pour le consolider. C’est sur cette base qu’ensuite elle construira sa toile, en commençant par les rayons dont le nombre varie de 8 à 68 selon les espèces.

Ensuite elle va aller au centre de sa toile, tisser une sorte d’escargot, comme un moyeu pour solidifier la base des rayons. Puis d’un coup elle va partir à la périphérie de sa toile et tisser une spirale géante en se rapprochant du centre.
Enfin, elle va si l’on peut dire en remettre une couche c’est-à-dire retiser sa toile avec du fil de capture qui lui est enduit d’une sorte de colle qui retiendra les proies.

Voila le travail, ne lui reste plus qu’à se placer au centre de la toile et attendre les vibrations des futurs prisonniers de la toile.

Une expérience intéressante / si on fait vibrer un diapason en mettant une des branches au contact du fil de la toile, le La a la même fréquence que la toile quand une mouche prisonnière se débat. Il parait que l’araignée accourt pour voir ce qui se passe. Etonnant.

Quand la toile est endommagée l’araignée la reconstruit intégralement mais sans perte. Elle fait une boulette de la vieille toile, l’avale la digère et ce matériau servira à fabriquer la soie du nouveau fil. L’écologie et le principe de Lavoisier en même temps…

Enfin, une espèce d’araignée L’argiope lobée détruit sa toile toutes les nuits ne conservant que le fil pont de base et la refait intégralement…un peu comme Pénélope

Tous ces renseignements je les ai trouvés dans ce petit bouquin « la Hulotte » qui traitait du sujet.

Sur le fil – Yann Tiersen

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour TOILE …

  1. snake0644 dit :

    Superbe billet. J’adore les araignées du moment qu’elle ne peuvent me manger. les insectes finiront par prendre notre place.

  2. AmbЯe * dit :

    Une chasse singulière, un tissage solide, du vent….et sur le fil…. l’araignée tisse sa toile. Je ne me suis jamais demandé comment elle fesait, mais maintenant je le sais… 🙂 *

  3. leodamgan dit :

    Tu vas finir par me rendre les araignées sympathiques. Ce n’est pas que je ne les aime pas, non… Celles qui sont dehors ne me dérangent en rien et j’admire volontiers les perles de rosée qui s’enfilent sur leur toile le matin au contre-jour.
    Je n’aime pas qu’elles m’envahissent chez moi, c’est tout. Chacun chez soi, non mais…
    Bonne soirée,
    Mo

  4. pakita48 dit :

    Un billet pour les dentellières.. à la campagne, à la rosée du matin, j’admirai le travail de ces ouvrières …
    Diadème de perles de pluie sur fil de toile d’araignée

  5. Oui, je partage ce que dit Snake du billet. Et j’ ajouterai qu’ il m’ est arrivé d’ avoir entre les mains La Hulotte et d’ y lire des choses fort intéressantes…
    Je me suis fait homme à éclipses dans la blogosphère, mais depuis peu un frémissement semble se produire, les visiteurs reviennent…
    À bientôt

  6. L’ idée de Yann Tiersen était bonne… Et la prochaine rencontre dans mon jardin anglais sera peut-être rock, cette fois…

  7. marie-ne dit :

    Un magnifique billet que celui ci, je me suis tellement de fois posée pour regarder ces fines toiles, les jeux de lumières qui passent au travers aussi, essayant toujours de pouvoir faire une belle photo, mais n’ayant jamais été assez satisfaite, je n’ai fait qu’observer. La souplesse de ces araignées, la rapidité avec laquelle elles savent faire une telle oeuvre, c’est vraiment de toute beauté que de les voir s’activer, j’ai bien sûr voulu essayer avec des bouts de bois ou des petits riens de les faire réagir, comme si une prise venait de se prendre dans ses filets, mais elles ne sont pas « bêtes » elles font la différence. J’ai même gamine, voulu essayer de sauver des insectes qui s’étaient fait avoir, voyant l’araignée comme le gros monstre qui voulait à tout pris dévorer plus petit que soi, bien sûr, ça a marché quelques fois, mais promis à présent, et ce depuis un bout de temps tout de même, je leur laisse leur repas.
    J’avais fait un billet, un peu un pied de nez, à une époque, car j’avais été le sujet de plaisanteries, je te laisse le lien, c’est plus une histoire de symbolique, rien à voir avec ce que tu nous apprends là :

    http://mavoie2958.wordpress.com/2009/06/05/maman-jai-peur-de-laraignee-petit-clin-doeil/

    je regrette de ne pas retrouver une illustration sur le net, il s’agit d’un dessin, où l’on voit chaque étape de la construction de la toile, c’est dommage que je ne le retrouve pas, en plus c’était animé, et donc tu voyais bien la géométrie se mettre en place, si je le retrouve, je viendrai te passer le lien.
    Merci pour ce superbe billet…et la petite musique qui l’accompagne.
    bon week end, sois bien ainsi que les tiens (es)

  8. marie-ne dit :

    en tout cas, celle qui est sur la photo, a trouvé un excellent endroit, elle risque pas de manquer, vu le nombre d’insectes pris. belle photo!

  9. lio dit :

    J’étais ailleurs, les yeux perdus dans le vague, vague à l’âme…
    Un mouvement à accroché mon regard, étais-se un mouvement d’air, un frémissement ?
    Ou simplement le silence de l’araignée tissant sa toile à l’angle de la barrière qui me séparait de la prairie du voisin, si souvent convoitée…
    Cette petite bête travailleuse s’accrocha ensuite à mon esprit, comme un souvenir que l’on ne peut quitter… Pourquoi venait-elle ainsi hanter mon présent… Est ce toi qui l’as fait apparaitre à nouveau ?
    Je me souviens de cette créature qui m’indifférait complètement… jusqu’au moment où, au delà de cette toile d’artiste, en arrière plan, une forme que j’essayais de donner vie se mis en mouvement.
    Un superbe animal, venu de nulle part, me fit signe de tête.
    L’araignée disparue ainsi que tout son décor pour ne laisser place qu’à cette magnifique monture qui m’appelait à galoper bien au delà de la barrière du voisin….
    Sur son flanc arrière gauche, une minuscule araignée était dessinée…

  10. One Day ... dit :

    J’adore l’idée de lancer un fil et de faire confiance au vent.
    L’arraignée file donc ou le vent l’emporte !

  11. emmatortue dit :

    coucou cher Lecteur Et dire que ce précieux ouvrage est détruit en un seul coup de balai! Autant n’en emporte pas le vent
    Plein de bonnes choses pour toi
    je t’embrasse

  12. True Colors dit :

    Bien que complètement arachnophobe et ce au plus haut point, je suis toujours d’accord pour dire que la nature est bien faite… sourire
    Je vous envoie le lien de la video qu’un de mes amis, s’interrogeant sur la fabrication de la toile de l’araignée, avait trouvé…

    C’est assez spectaculaire.
    Clin d’oeil de Lally

  13. J’ aime bien l’ assertion que vous avez lue à la devanture d’ une librairie… Le jardin anglais devait être rock, il en aura été autrement…

  14. Mon commentaire est parti trop vite… Et c’ est par un jardin japonais que se poursuit l’ histoire…

  15. marie-ne dit :

    Géniale, la vidéo déposée par Lally, vraiment spectaculaire!!!…encore plus beau que le dessin animé que j’avais vu pour la construction de la toile, là c’est vraiment super!
    A voir!

  16. mafifan dit :

    mais c’est passionnant toutes ces explications .Merci …je reviendrai!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s