Le Livre d’Image – 16

Le Voyageur Transparent

Galerie d’Art – Place des Vosges                                                                               Paris

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Le Livre d’Image – 16

  1. Emma dit :

    Parfois il vaudrait mieux être un voyageur sans mémoire…. mais sans doute ne suis-je pas dans un bon jour.Plein de belles choses pour toiJe t\’embrasseEmma

  2. Christophe dit :

    c\’est marrant, je parle aussi de voyageur dans mon dernier billet. J\’aime bien l\’idée de souvenirs en fragments qui se recomposent autour du temps et/ou de l\’espace.

  3. Béa dit :

    Très joli texte….Il y a des souvenirs qui nous reviennent comme des vagues d\’océan….Sans qu\’on le veille ils ressurgissent dans un flot d\’émotion….C\’est peut-être cela la mémoire du coeur…Celle qui vient de loin…et qui nous rappelle que nous sommes des êtres de chair……Merci de m\’avoir permis de vous écrire ce petit mot…A bientôt…Béa

  4. Parole.... dit :

    J\’ai accompli un délicieux voyage, embarqué par vos mots… A bientôt

  5. Emma dit :

    coucou cher lecteur Ton voyageur court-il plus vite que le temps, comme il m\’arrive trop souvent de le faire.Plein de belles choses pour toiJe t\’embrasse

  6. Vianney dit :

    ll y a une rue des Volges, ici. Je suis vraiment un voyageur immobile. 🙂

  7. JADE dit :

    Mon message vient de s\’effacer….Grrrrrrrrrrrrr….!!! Je recommence……..Heureuse d\’avoir retrouvé votre blog perdu dans mon changement de PC…..De jolies pensées sur une superbe évocation de cette galerie Notre mémoire joue toujours les passe-muraille …heureusement d\’ailleurs…c\’est si beau de bousculer le temps quel qu\’il soit pour accrocher des sourires à l\’instant…Amitiés

  8. Brindille dit :

    la mémoire… l\’imagination…on se raréfie et pourtant les mêmes thèmes se croisentcontextes et personnages, brumes de souvenirs qui naissent comme perle la rosée du matinsur une plaine en campagne, même si le soleil ardent les tarissent, d\’autres gouttes se déposeront.Ce texte me fait penser à "l\’étranger" une chanson de Léonard CohenBelle soirée !

  9. Emma dit :

    que devient mon cher lecteur? Est-il devenu transparent mon cher lecteur? J\’espère que tuvas bien et t\’embrasse

  10. elia dit :

    Comme tu l\’avais prévu, mon histoire s\’écrit en retrait des regards. Elle se poursuit, la rencontre a eu lieu. Je continue à écrire mais ne me décide pas encore à publier mes billets…Je te remercie pour tes visites. Mes mots reprendront peut-être une autre direction, on verra…à bientôt.élia

  11. elia dit :

    Pour ma part, ma mémoire revient.Le corps, tout comme l\’esprit sait faire renaitre des souvenirs enfouis depuis des années.A travers les sens, la vie s\’est inscrite. Ils ravivent tant d\’émotions…joli billet.élia

  12. fanfan dit :

    Quel joli billet…Tout est inscrit dans la mémoire et parfois l\’on voudrait oublier un peu…Mais que restent les jolis souvenirs.Amicalement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s