Le livre d’image – 15… En blanc et Noir

Des trottoirs qui brillent, Paris, la pluie.

Lumières au fond d’une cour

Une galerie d’art, en yin et yang

En blanc et noir

En noir et blanc, comme une photographie

 

Une rue dans le quartier du marais                                                                                            Paris

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Le livre d’image – 15… En blanc et Noir

  1. fanfan dit :

    Du positif dans le négatif…Un quartier que j\’aime bien, j\’espère y passer prochainement.Amicales pensées à vous et aux vôtres

  2. Christophe dit :

    Une certaine désuétude qui me plaît bien dans ce monde technophile ! 🙂

  3. Sylvie... dit :

    génial: yellow là où c\’est pas écrit!… ça me fait penser que j\’ai pris l\’habitude d\’aller chez "mon boulanger", chez "mon boucher", dans "ma mercerie" préférée…

  4. TAYANA2 dit :

    Paris village. BIZ.

  5. TAYANA2 dit :

    Y a t\’il plus de noir que de blanc ou plus de blanc que de noir ?BIZ.

  6. fanfan dit :

    Bonjour JF,Merci pour le com. il m\’a beaucoup intéressé, non je n\’ai pas vu le film mais connais son existence…Suis allée visionner la scène finale…:-)Et voici quelques pensées suite à votre commentaire :- Doit-on se contenter de ce que l\’on voit ou entend ?- Trouver la bonne distance entre ce que l\’on nous montre et la réalité…- Il y a là (dans ce film) matière à réflexions lu sur le web :Peut-on saisir la réalité :Interrogé au sujet du sens du film, Antonioni répond : "Je ne sais pas comment est la réalité. La réalité nous échappe, elle ment continuellement. Je me méfiede ce que je vois, de ce qu\’une image nous montre, parce que j\’imagine ce u\’il y a au-delà, et nous ne savons pas ce qu\’il y a derrière un image. Le photographe du film qui n\’est pas un philosophe, veut aller voir de plus près,mais lorsqu\’il l\’agrandit, l\’objet lui-même se décompose et disparaît. Il y a donc un moment au cours duquel onsaisit la réalité, mais l\’instant d\’après elle nous a déjà échappé".Et merci …dès que je le peux je vais louer le film.Amitiés Françoise

  7. Babel dit :

    superbe photo.. où le clair-obscur prend toute sa dimension !bises

  8. ...Ô... dit :

    Très jolie illustration du Clair-ObscurCe qui est amusant dans cette photo :Le "Clair" garde sa porte ferméeL\’Obscur est ouvert …On pourrait "philosopher" longuement à ce sujet ….

  9. B dit :

    Et cette plante grimpante qui semble agir comme une colle universelle.L\’un ne peut avoir d\’existence sans l\’autre !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s