LE GUETTEUR DE L’AUBE… Over the rainbow

 Par delà l’arc en ciel

 Hier, nous étions encore tous les trois, alors que passait cette émotion qui nous étreignait, puisqu’on savait que la date de ton départ était proche,alors on s’est serré encore un peu plus fort. Ce matin tu pars à un autre bout du monde, plus loin que le Finistère et pour longtemps.
Bien sûr qu’il y a de l’émotion…
Mais cette photo, Julien, que je te dédie…elle est tout, sauf triste… elle te représente, toi, allant juste au dela de l’arc en ciel.
Tu ne tournes pas le dos, toi que j’ai appelé parfois l’autre guetteur de l’aube… tu vas simplement au bout de ton rêve. Et s’il en est qui rêvent d’arc de Triomphe, toi tu vas vers ton arc, plus modeste mais tellement plus humain (et irisé, comme les rêves parfois).
   Alors c’est juste un moment sur la terre, à regarder l’envol des oiseaux multicolores. Parfois les oiseaux s’envolent beaucoup plus loin que leurs parents.
Que ton chemin soit doux, en vol libre.   JF
Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

32 commentaires pour LE GUETTEUR DE L’AUBE… Over the rainbow

  1. fanfan dit :

    Bonjour,
       Quel beau message, aller au bout de son, ses rêves c\’est aussi tellement important…je me sens un peu insdiscrète alors je vais m\’éclipser doucement sans ailes, ni ile…..
    j\’aime la photo où l\’écharpe rejoint l\’arc en ciel pour former un petit V avec un peu d\’imagination je l\’admet.
    Très bonne journée amicalement
    Françoise

  2. B dit :

    Ce que j\’aime chez les oiseaux migrateurs, c\’est qu\’ils reviennent toujours 😉
    … Très beau billet.

  3. Marie dit :

    Quel bel accompagnement pour un doux envol vers une autre contrée …Il y a des douces couleurs empreintes de douceur pour un oiseau migrateur retrouvant un autre labeur …mais toujours il sera dans votre coeur et pour lui aussi …Il va découvrir d\’autres visages sur son passage mais dans son coeur vous serez toujours du voyage …
    Douce soirée Jean-François …
     

  4. Brindille dit :


    Je suis une spontanée et la première chose qui m\’est venue c\’est : BEAU
    alors c\’est tout.
     
    (si ! je laisse un sourire aussi, mais un joli joli)
     

  5. Vianney dit :

    Très beau. Une leçon de paternité que ce texte.

  6. Vianney dit :

    Très beau. Une leçon de paternité que ce texte.

  7. Ecriture Libre dit :

    Comme les oiseaux sont beaux , volant librement dans le ciel radieux ! Forts des richesses que la terre leur transmet.
     
    Je t\’embrasse très fort.
     

  8. Léo dit :

     
    A l\’autre pied de l\’arc en ciel, il y\’aurait un chaudron d\’or mais qu\’impore puisque l\’ or il le porte dans son coeur…Bonne route à lui et bon courage à toi !!!
     
    Amitié,

  9. Léo dit :

     
    qu\’importe

  10. Ecriture Libre dit :

    Les oiseaux multicolores, c’est fou ce souvenir et très triste que je n’ai jamais écris quoi que ce soit sur leur envolée libératrice. Je les ai cités parfois chez Loïc, ou dans quelques textes, mais jamais je n’ai vraiment parlé de ce qu’ils ont pu guérir en moi. Et pourtant, voilà dix ans qu’ils sont passés dans le ciel, et que leurs forces m’ont donnés le courage de me battre tout au long de ce noir chemin que j’ai arpenté dix longues années. J’ai enfin réussis à m’en échapper, loin des îles du Salut. Chaque jour j’apprivoise cette femme qui est devenue libre et que je ne connais pas bien encore. La vie m’a offert beaucoup de choses depuis le dernier mois d’août autant en amour, qu’au le sein de ma famille, en espoir et miracles en reconstruction, dans mon métier. Je suis bien souvent très silencieuse, il ne faut pas m’en vouloir, il n’est pas facile parfois de trouver les mots justes lorsque l’on a, à  apprivoiser ce que l’on est,  et qui s’était noyé dans un marais de détresse. Léo m’a redonné la liberté d’être ce que je suis, avec tout ce que cela comporte comme difficultés, je le disais la dernière fois à Lyla, sans ma famille virtuelle, et sans mon enfant, n’oublions pas les oiseaux multicolores, je ne serais pas là, débarrassée enfin de tout ce qui m’aveuglait. Dans tout cela, à force de lumière, j’ai fais le malheureux constat aussi des amitié illusoires, même dans celles qui me semblaient très forte. J’ai été déçue ces derniers temps par quelques membres de la famille virtuelle qui ont montré à l’arrivée de ce nouvel être que je taisais méthodiquement un visage cynique et moqueur, rabaissant en cachette les mots que je pouvais écrire, ou bien encore me parlant de façon énigmatique, comme à une confidente dont on se fout bien de savoir ce qu’elle vit actuellement et dont le bonheur recouvré empêche toute relation affectueuse et sincère. Parfois les gens se placent dans un rôle de sauveur de l’humanité qui les fait briller comme des étoiles. Il suffit parfois de retrouver ses forces pour les décevoir, parce qu’ils se sentent détrônés. Nos faiblesses ne se portant plus comme de précieux bijoux, nous passons, pour ceux qui ont vaincu leurs mélancolies comme des traîtres, insultant la hiérarchie bien portante. Ennemis jurés nouveaux, parce qu’il faut bien  reconnaître que quelques unes de nos souffrances servent de placebo à certaines personnes qui cachent leur ingratitude, ou quelques souffrances aussi parfois terribles. C’est le départ de la «  muse » qui inspire, mais que l’on domine, et qui meurt quand l’indépendance vient frapper de nouveau à sa porte.
    Le retour de la petite Luciole m’a donné beaucoup de joie, je sais qu’elle est là et ça me suffit. Tu l’as toujours été, sans jamais rien me voler, ni me trahir. C’est une très douce amitié, virtuelle certes mais sincère, basée sur le respect de l’autre, et je ne serais jamais déçue de tout cela, bien au contraire, j’en suis très fière et malgré quelques malheureux constat, il y a surtout les valeurs fortes qui restent, qui ne changent pas et qui font que ma famille virtuelle n’est pas tout à fait morte. Bien sûr la vie me happe, beaucoup plus qu’avant, ou mon monde s’était refermé dans le monde de l’écran. Puis il y a beaucoup de travail à faire pour faire enfin hurler ce qui se cachait en moi et qui prendra une très jolie forme au sein de mon travail.
    Je reçois tes mots, parfois je ne réponds pas, je regarde simplement, et je suis heureuse pour toi, même si les moments de départs comme celui-ci peuvent malgré la fierté de voir son enfant libre, meurtrir tout de même un peu le cœur d’un papa.
    Mais c’est le lot de notre rôle de parent, c’est aussi notre victoire et celle de nos enfants.
    La Marianne citoyenne ne l’a pas été beaucoup, les municipales n’étant pas à mon goût et les représentants de mon parti pas assez fiable. Horreur des horreurs, je ne suis pas allé voter, ni encore moins dépouiller. Mais bon. Ils sont passés sans moi.
    Je t’embrasse très fort .

  11. fanfan dit :

     
    Juste un passage pour vous souhaiter un doux week-end  malgré le mauvais temps annoncé…
    Amicalement
    Françoise
     

  12. Léo dit :

     
    J\’ ai hâte de connaître tes références, ça apporte toujours une valeur ajoutée à l\’imaginaire et puis ça attise ma curiosité.
    Bon Week-end à toi JF.

  13. Feuille dit :

     
    LEs départs de ceux qu\’on aime sont souvent difficile a vivre, mais la liberté de chacun est vitale…
    Belle preuve d\’amour en tout cas…
    MErci de ton passage oui, la nouvelle vie commence…
    Bon luni, a bientôt
    Bises
     

  14. Muriel et Fred dit :

     
    Cette émotion pour moi fut inverse.
    C\’est moi qui suis parti vers mon destin.
    Ce sont mes filles qui m\’on vu m\’envoler.
    Leurs coeurs étaient gros de cette absence. 
    Et joyeux à la fois de me savoir enfin heureux.
     
    Plein de pensées
     
    Fred
     

  15. fleurindigo dit :

    wow là tu m\’a émue merci frère d\’âme bisous fleur

  16. fidji dit :

    Magnifique photo…!Mais où finit la mer…? Est la question que ce sont toujours posés les gens du finistère…Ton fils est allé voir… Il te raconte…?Pensée pour toi… pour lui…Ma fille est partie hier pour trois semaines en Thaillande… par sur la côte, dans les terre , dans les tribus… J\’attends patiemment (enfin presque) son retour… Trois semaine c\’est peu je sais… mais mon poussin  est loin, trop loin aujourd\’hui…A bientôt Fidji

  17. fanfan dit :

     Etrange lundi de Pâques entre neige et rayons de soleil
    suis allée faire un petit tour dans la campagne où le froid
    se manifestait dans les hauteurs de l\’ardèche….
    Très bonne semaine à vous
    Amicalement

  18. francis dit :

    parfois les gens partent loin mais ils sont proche dans le coeur ,parfois ils sont proche et si loin de vous que des forêts inextricable de compréhension vous sépare ,ainsi va la vie ,joli billet,francis

  19. Lulue dit :

    je ne suis pas encore parent, et peut êtr ne le serais-jejamais. Mais, cela est sûre, je suis une enfant et je me dis qu\’il doit être aussi difficile qu\’émouvant, aussi réjouissant qu\’angoissant pour un père ou une mère de laisser son enfant déployer ses ailes, loin de lui.
    Que votre chemin à vous soit également aussi flamboyant qu\’un vol d\’oiseaux multicolores et aussi doux qu\’un rêve d\’enfant.
    Une Luciole posée.

  20. maryvonne dit :

    Trop fort les indices à chaque mot ou presque
    J\’ai adoré celui du petit poisson qui m\’a fait parcourir
    les dictionnaires de traduction de noms d\’oiseaux
    pardon, de poissons
    Il y a vraiment de tout sur la bande originale de film
    Le Péril Jeune
    même Sheila et Stone et Charden et
    ALVIN LEE des TEN YEARS AFTER
    I\’m going home
    merci pour ce nouveau défi si joliment lancé
    je vais essayer de rebrancher mon neurone en sommeil de l\’hiver
    et peut-être moi aussi, proposer, une balade dans le monde merveilleux
    des artistes du monde de la musique
    merci de me faire jouer, j\’adore
    à très bientôt
    over the rainbow
    Mary de Mars

  21. Léo dit :

     
    Bonjour JF,
     
    Je ne reviens que maintenant tant la finalité du texte que j\’avais engagé m\’a absorbé;
    J\’ ai décidé d\’aller au bout de moi même, donner le meilleur pour ne rien regretter.
    Ta Lady, ma Marianne m\’a permis d\’en arriver là et c\’est horizon éclairé qui se profile désormais.
    Je serai très curieux de connaître ta Théorie sur la cour d\’école, les réflexions et expériences extérieures m\’apporte beaucoups, ce sont d\’ailleurs des rencontres improbables et riches qui ont jalonner mon parcours aussi merdique soit t\’il et si l\’on croit en la destinée qui m\’on mené jusque dans les bras de ma douce.
     
    Concernant le quai de gare, il y\’a aussi ceux qui ne prennent jamais le train car enraciné à leurs détresses atachées au lieu de partance. Le mouvement est une règle importante pour qui veut changer sa vie et aspirer au bonheur.Je pense aussi que le voyageur sans but et remise en cause personnelle retombera dans les mêmes travers qui font de leur vie un éternel recommencement dans la décrépitude de leurs espoirs à qui ils n\’ont donnés aucune chance.
    Il faut, il me semble, à des moments clefs être égoistes et aider non plus des personnes mais ces espoirs et c\’est seulement à ce prix qui je l\’avoue coûte par la contrainte d\’une honnêteté profonde vis à vis de soi même sans complaisance. S\’aider soi même pour voir les autres et surtout celles et ceux qui nous avaient été cachés par un écran d\’asservissement.
    Parfois il faut prendre la voiture, être en marge des grans courants humains, se retrouver soi pour apprécier mieux encore les autres et surtout sa propre vie…..
     
    Sinon pour ce qui est des messages persos, je ne sais pas ce qu\’il faut faire et puis je me dit que certains commentaires publiques peuvent être une bouée pour d\’autres, une chance de rencontre entre le généreux désinterressé et l\’âme en difficultée qui a besoin d\’un être nouveau dans sa vie, les personnes comme toi sont de plus en plus rares, je ne souhaite à personne de voir disparaître tes commentaires, don de toi, de ton coeur, dans cet océan de détresse qu\’est MSN et qui permet aussi rare soit-il de changer des vies et des destins.
     
    Je suis très heureux de t\’avoir enfin répondu, Amitiés,

  22. maryvonne dit :

    C\’est beau le regard que vous portez sur le départ d\’un "petit" devenu grand …
    et quel bonheur de les savoir heureux, osant la vie
    non, ils ne seront pas avec nous les dimanches au déjeuner
    ils sont juste là tout le temps
    tellement fort
    la seule pensée à ma fille me fait afficher un sourire niais
    incontrôlable sourire de bonheur
    bonne route Julien
    bonne route les parents
    Mary … maman…
     

  23. Nelly dit :

    Allons confiants, nous perdre nous reconnaitre, à travers la beauté de leurs sourires pour un savoir qui ne déchire plus. Nous saurons encore rire et nous émerveiller au creux de leurs tumultes, et tout ce qu\’il nous faut rayer du livre pour laisser la place à leurs écrits. Nous les aimons tant…
     
    Une maman…

  24. Ecriture Libre dit :

    Oui envoies donc leurs menaces , pour qu\’ils se regardent , pour que nos amis les voient , et parce que nous ne nous excuserons pas.

  25. Ecriture Libre dit :

    Sur le net , JF , même parfois attristé d\’être rejeté par certaines personnes que tu croyais bonnes douces , bienvenues , comme une excellente découverte , il reste de belles choses , cachées dans des buissons ardents de la méchanceté humaine se recouvrant d\’un manteau de noblesse , de comptemplation bienfaitrice .
     
    Ces vilainies ne me font pas peur et m\’attristent . Je suis libre d\’être sur le net et de me mettre en colère , de fustiger ces gens qui ne  doutent pas un seul instant de leur capacité à faire du mal . Manipulation de l\’être en recherche de l\’autre et de dialogue . Mais suite à cette aventure , tu remarqueras que quand le rideau se lève , il devient plus simple de repérer ceux qui ne méritent pas notre intérêt.
     
    La vie reste si douce , et le printemps est magnifique .
     
    Je t\’embrasse

  26. §§ Lio dit :

    Ma soeur est parti voilà plus de 20 ans vivre aux Etats Unis. J\’avais alors 17 ans. Longtemps j\’en ai voulu à ma mère de l\’avoir laissé s\’en aller. Pour moi, ma mère était la cause de son départ. Elle nous privait mes frères et moi de notre soeur ainée, celle qui nous montrait le chemin, celle qui apportait tant de dynamisme dans notre vie familiale. Son départ fut une petite mort pour nous restés sur le quai du départ.
    Ma soeur a fait sa vie là-bas. Je la revois souvent. Elle vient régulièrement en France avec sa petite famille et je vais aussi lui rendre visite. Elle dit que se fut la chance de sa vie de pouvoir partir ainsi et faire ses preuves… puis sa vie. Mais, j\’ai toujours la gorge coincée lorsque je pense à ce départ. Sentiment de trahison: elle partait, nous restions. Sentiment d\’abandon : elle vivait, nous attendions son retour comme une bouffée d\’air pur. Je me souviens comme elle me manquait!!!
    Amicalement,
    Lio

  27. Marie dit :

    Je passe et je rajoute à ce bel arc en ciel mon amitié bien réélle …;o)
    Douce fin de journée  …
    Je vous embrasse …

  28. Dan dit :

    Bonjour JF,
     
    Merci d\’être passé , j\’ai ressenti une forte nostalgie …déjà tout ce temps écoulé!!!, je connaîs Jane depuis peu , car je n\’allais pas , depuis quatre ans , sur les autres blogs . J\’ai reçu une avalanche de mots d\’amitié , soudain , et je me sens redevable de cette gentillesse spontanée…un peu "dépassée" ?
     Mais je reste une mère et une mamie , moi la sauvage , et comme c\’est dur de voir son fils partir…ma vie , notre vie  !
        La distance importe peu , il est proche , mais je le vois si rarement…il a sa vie , et j\’en suis exclue!. juste retour des choses.
        Il faut accepter , c\’est tout, je l\’appelle toujours :"mon petit", ce colosse , et il ne dit rien. Je vous envie  d\’avoir un fils qui ait une motivation de vivre  aussi élevée , admirable , comme vous devez être fier .
        Pour , Jane , je perds "une amie " qui me tutoyait spontanément , et qui m\’a dit les mots que j\’attendais …sans me l\’avouer , intelligente , intuitive , artiste , et hypersensible ; l\’attaquer , c\’était piétiner mon système de valeurs , la honte du site .
       Je reçois tous les jours des demandes de voir mon site , je suppose que ce sont ces êtres sans coeur qui l\’agressaient.
        C\’est tellement lâche , décidemment , je suis radieuse de m\’ être  cloitrée dans ma tanière , à chaque sortie , moi la sociable , la souriante ; qui fait des meetings dans les supermarchés , qui parlent aux solitaires , qui engagent des conversations avec des passants …en quête de communication !!!. Je me  suis retranchée , dans mon territoire depuis des années , et je n\’en souffre pas un  instant, c\’est un choix délibéré .
      Mais j\’ai passé ma vie à lutter , à revendiquer , pour une société juste , intelligente , solidaire , avec l\’imagination au pouvoir .
    Que vois-je en fin de vie ? , le néant , et j\’en ai la nausée , je ne suis pas encore "morte" , loin de là…Mais , quand je vois Jane partir , je me réjouis qu\’elle profite , enfin , de sa vie ,de son bonheur , pendant qu\’il est encore temps . C\’est sage , mais je pense que ce blog n\’est pas fait  pour les idéalistes . Il y a comme une volonté de rester dans le superficiel , pour ne pas souffrir .
       Mon fils,  intelligent , évite les conversations philosophiques , et j\’ai vu des larmes couler , il est "fragile", je le pensais si fort; ses enfants l\’ont rendu responsable , et sa carapace se "fendille" avec le temps …Nous passions des heures à discuter , maintenant , nous parlons de la pluie et du beau temps . J\’accepte.
        Ne partez pas JF , votre blog est un lieu où l\’on respire un air de liberté , d\’intelligence , de culture et de réflexions profondes , nous l\’aimons ,les fidèles .Alors pour quand , ce livre ?, j\’y tiens .
    Amicalement
    Bisous
    Dan

  29. mrsjones444 dit :

    Etrange, étonnante rencontre
    Dans un instant de divagual\’âme
    Je dirais **épatonnante***rencontre
    La blogofolle est une réeelle
    boite de Pandorre…..
    L\’histoire d\’un ragondin***
    Fou ragondin…..
    Une des ses multiples galerie
    me dépose là ce soir..
    On pourrait en rire
    Et j\’avoue j\’en ris!!!!
    Sans lui  , Jane et son franc parler
    Et quelqu\’autre
    je ne serais là
    Lisant de la belle écriture..
    Ressentis et affects en relief
    Puis rire encore
    La narration  sur l\’épopée
    Zoé…avouons son écriture
    était en delà de çà…
    rien ne prédestinait
    nos blogs à une rencontre
    sinon d\’autres rencontres.
    Tirons de ces échanges
    une alchimie sans ivresse
    Il est vrai parfois
    l\’ivresse du vain stimule l\’ego
    Mais il est aussi la sincérité….
    J\’avoue heureuse de cette rencontre
    Guirlande arc en ciel à nos enfants***
    Je reviendrai
     
     
     

  30. mrsjones444 dit :

    Une ou deux fautes
    La faute au clavier
    ben voyons!!sourire**

  31. Petits dit :

    Moi aussi je m\’en vais , je quitte définitivement le net. J\’en ai été trop écœurée. Fais bien attention à toi.Je t\’aime.

  32. Ar Men dit :

    Bonjour J.F,
    Je l\’ai croisé, ainsi, juste avant son départ, il ne m\’a pas vue, il allait vers Ste Anne, à pied, et j\’étais en voiture. Mais j\’avais eu plaisir à l\’apercevoir, puisqu\’il me remettait en mémoire la rencontre de trois personnes pour lesquelles j\’éprouve bien de la sympathie et même davantage encore.
    Je rage, je ne peux toujours pas joindre votre espace en passant par l\’icône de vos coms. Il est heureux que je vous aie dans mes favoris!
    Bonne journée à vous, sous le soleil! La mienne sera belle puisqu\’il brille ici aussi…….
    Bises amicales

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s