LE GUETTEUR DE L’AUBE Entre les lignes du temps

  Dessin d’après G Gatlin © H.Josse

Depuis la nuit des temps, le rythme du soleil, son apparition et sa disparition quotidienne, la course des saisons, imposaient au guetteur de l’aube sa rencontre avec le temps sans qu’il n’en saisisse vraiment la signification.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour LE GUETTEUR DE L’AUBE Entre les lignes du temps

  1. Yesa dit :

    Cher JF, voici donc un nouveau chemin parmi les lignes du temps… et comme l\’aube tarde encore, voici un extrait de Jean-Louis Aubert, qui me vient à l\’esprit en pensant à votre thèMe… Bises, Is@…
     
    Puisque les dauphins sont des roisSeul le silence s\’imposePuisqu\’il revient à qui de droitDe tenter les métamorphosesPuisque les révolutionsSe font maintenant à la maisonEt que lorsque le monde imploseCe n\’est qu\’une nouvelle émission, émissionIl est temps à nouveau, oh temps à nouveauDe prendre le souffle nouveauIl est temps à nouveau, oh temps à nouveauDe nous jeter à l\’eau…

  2. Babel dit :

    serait-ce le messager tant attendu.. qui est en chemin..? 😉
     

  3. MicheLLe dit :

     cela m\’aurait plu… car je suis à ma façon une "guetteuse d\’aube"… j\’aime plus que tout voir les jour prendre ses couleurs.. sortir de la torpeur de la nuit…
    àM

  4. Julien dit :

    Le temps, son cours et sa flèche
    Tu vois, je suis le cours de la flèche (brisée). La flèche du temps ! Je viens de lire un bouquin d’Etienne Klein (un chercheur en physique au CEA) qui travaille notamment sur la représentation et la conceptualisation du temps. Le temps, une chose, une idée, si difficile à définir. A la différence d’autres objets, on peu pas se mettre en retrait du temps, on ne peu pas l’observer à distance pour mieux l’étudier et le comprendre. C’est un phénomène que le temps partage avec l’espace, à la différence que l’on peu se déplacer dans l’espace, mais pas dans le temps (sauf grâce à l’imagination, aux rêves, à la science fiction…). Le temps est très ambigu, il est caractérisé à la fois par la permanence (les choses persistent à être) et par le changement (il fait changer les choses). Si le guetteur guette l’aube, c’est que le temps peut présenter un aspect cyclique (le cycle des jours, des saisons, de la vie). Mais le temps est en réalité quelques choses de linéaires. Les choses se transforment de manière irréversible, le principe de causalité fait que des événements peuvent se suivre, un phénomène entraînant (causant) un autre phénomène. Le temps s’écoule du passé vers l’avenir, il n’y a pas de retour en arrière possible (sauf bien sûr, par la pensée).
    Et bien voilà quelques lignes (du temps) qui peuvent amener quelques réflexions sur nos rapports au temps. Le temps objectif (mesure et grandeur) et le temps subjectif, perçu selon nos émotions. Une seconde d’éternité…
    Comment saisir la signification du temps alors que même la physique démontre la relativité du temps. En effet, les travaux d’Einstein ont montré que ni le temps, ni l’espace ne sont absolu. Ils s’étirent et se déforment en fonction d’où on les observe. La matière est capable de courber à la fois l’espace et le temps pour engendrer la gravitation. C’est rigolo de voir ce lien entre l’espace et le temps, c’est l’Univers à 4 dimensions le concept d’espace-temps (notons que les travaux de physique actuel montreraient qu’il y a plus de 4 dimensions dans l’Univers).
    Parfois, il faut savoir prendre son temps, perdre son temps, perdre son chemin, partir sur les chemins de traverses pour de nouvelles découvertes, de nouvelles expériences, de nouvelles rencontres…
    Ju.

  5. Piie dit :

    Comme dirait quelqu\’un que j\’apprécie: un autre état de conscience?
    Amicalement

  6. Eldiablo dit :

    J\’ai entendu dans mon cerveau une chanson en vous lisant donc je vous fait partager un extrait des Yankee de Richard Desjardins que vous conaissez peut-être.
     
    "Alors je compte jusqu\’à troiset toutes vos filles pour nos soldatsLe grain, le chien et l\’uranium,l\’opium et le chant de l\’ancien,tout désormais nous appartientet pour que tous aient bien compris,je compterai deux foiset pour les news d\’la CNN:Tell me my friend,qui est le chef ici?Et qu\’il se lève!
    Et le soleil se leva.Hey Gringo! Escucha me, Gringo!Nous avons traversé des continents,des océans sans finsur des radeaux tressés de rêveset nous voici devant vivants, fils de soleil éblouissantla vie dans le reflet d\’un glaive

  7. Yesa dit :

    Cher Jef, il n\’y a pas de distance et de temps pour ceux qui sèMent la douceur : leurs âmes et leur coeur cheminent continuellement côte à côte, et quand leurs yeux et leurs corps se rencontreront, ce moment privilégié restera présent, unique, inespéré, précieux. Bien à vous, Yes@.

  8. Vianney dit :

    L\’aube et son mauve
    entre le gris et le bleu
    matin de résurrection
     
    Continuez le guet
    soyez quête
    et cette couleur divine au coeur
    de l\’aube

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s