ROUTES…ET CHEMINS

LES CHEMINS D’AURORE (4)

Nohant
Amandine, Aurore, Lucie DUPIN, Baronne DUDEVANT
dite GEORGE SAND
  

Bien sur qu’on ne raconte pas la diversité d’une vie en quelques mots  mais ils  peuvent suggérer la richesse d’une destiné.

Elle qui donna beaucoup, connut des amours malheureuses, souffrit de son premier mariage, rencontra Jules Sandeau d’où lui vient son pseudonyme,  aima Musset et  Frédéric Chopin . 

George Sand , femme d’un autre siècle dont les engagements en font une femme libre, militante et dont les combats étaient étrangement modernes, romantiques et socialistes. C’est lors de sa liaison avec Chopin qu’elle publie non seulement ses premiers romans champêtres mais aussi ses romans socialistes

Une femme admirable, lucide, ayant su prendre le recul sur elle même et sur ses contemporains, traduisant par ses engagements l’universalité des sentiments et de l’aventure humaine.

En 1848, en s’installant définitivement à Nohant, Aurore est apaisée et nous donne l’image d’une philosophie adoucie. N’écrivait-elle pas : « Le jour où j’ai enterré ma jeunesse, j’ai rajeuni de vingt ans ». Ses amis artistes s’appelaient Liszt, Flaubert, Delacroix, Dumas Fils, Théophile Gauthier ou Tourgenief qu’elle recevait pendant de longues saisons

George Sand qui avait la main verte, disait elle même pratiquer le jardinage avec furie, par tous les temps, cinq heures par jour. C’était un plaisir voluptueux  que d’améliorer son potager, son verger et sa roseraie.  Aurore, militante écologiste…? En pensant à son parc, ses dernières paroles sur son lit de mort  furent « Garder Verdure »

Comme l’écrit G. Saint Bris, « On peut dire que  Nohant s’est le souvenir de l’enfance, c’est la maison des amours, c’est le manoir des amis, c’est le lieu-dit de la création, c’est l’alpha et l’oméga de l’œuvre de George Sand, c’est  le crépuscule de George et l’Aurore de Sand ».

 

nohan2     

Comme elle rêvait elle aussi d’une société meilleure, plus juste et plus fraternelle quoi de plus naturel que je la rencontre un jour, sur mes routes …et chemins d’Aurore. Alors  si un jour vous passez par Nohant, peut être qu’à votre tour vous la rencontrerez.

 sand2.

P1230693

Moulage de la main de George Sand et celle de F. Chopin
(Musée de la vie romantique  Paris)

P1230713

Manuscrit d’ALBINE , ce roman fut interrompu par la maladie et le décès de George Sand
( Musée de la vie Romantique rue Chaptal  – Paris )

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour ROUTES…ET CHEMINS

  1. Nine dit :

    Cher Lecteur..
     
    George Sand.. c\’est le nom de la rue où habitent mes parents.. quelle coincidence..
     
    Agathe n\’est donc plus.. vive Agathe.. Me voilà rêveuse devant le jardin d\’Aurore.. pourquoi pas un jour faire de même.. et m\’adonner aux joies du jardinage autrement que dans des jardinières !!.. Je ne me plains pas, j\’ai un magnifique balcon.. très bien exposé.. que nous sommes en train de remettre au propre.. Mon jardin "linéaire" sera alors un peu plus agréable à l\’oeil.. D\’ailleurs je vous remercie pour tous vos précieux conseils, que je note pour les plantations de l\’an prochain..
     
    Je vous offre un tournesol.. et vous souhaite d\’excellentes vacances.. Profitons.. profitons..
     

  2. Babel dit :

    quel bonheur … de pouvoir mettre ses pas dans ceux de cette femme qui était tellement en avance sur son temps..!
    belles images qui donnent envie d\’y aller aussi…
    bonne continuation JF
     

  3. Piie dit :

    bonjour! Je me suis connectée rapidement en passant chez mon fils et j\’ai le plaisir de vous lire! Les travaux avancent lentement, et je n\’aurai pas le net (si je l\’ai un jour!) avant une bonne semaine. La chaleur était effectivement accablante, mais aujourd\’hui il pleut (enfin!) et le temps devrait s\’améliorer et être moins chaud les jours prochains. Vous aurez donc probablement beau temps pour vos vacances.
    Nous pourrions faire connaissance si vous êtes à Brest! Si vous le souhaitez, je vous enverrai mon n° de tél par mail.
    En attendant, je vous fais mes amitiés!

  4. Petits dit :

    Je suis passée par Nohant avec mes parents, oh je devais avoir 14 ans, mais la visite de cette si belle demeure m\’avait enchantée. J\’ y retournerais très certainement, car comme je l\’ai écris aujourd\’hui, je me rapproche de la surface, je vais mieux, et je vous remercie pour ce lien que vous  ne rompez jamais.
    Merci pour vos cadeaux et vos mots si apaisants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s