ROUTES…ET CHEMINS

 LE  CHEMIN  D’AURORE  (1)
Aujourd’hui, juste une sensation … celle  ressentie un matin de juin, de très bonne heure le jour  se lève et, dans le lointain, les premiers contreforts des Alpes.
Le chemin caillouteux qui mène à l’étang où traine encore la brume légère que  les premiers rayons du soleil iriseront de jaune.
Rien à ajouter… ou alors quatre vers de Rimbaud, pour le plaisir
Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l’amour infini me montera dans l’âme,
Et j’irai loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la Nature, – heureux comme avec une femme
Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour ROUTES…ET CHEMINS

  1. Lulue dit :

    je paratge ce silence sublime du paysage qui se lève…
    et ces vers de Rimbaud, mois qui suis heureuse comme avec un homme… en regardant cette photo.

  2. Emma dit :

    Bonsoir  Tu éprouves des sentiments très élevés… Plein de belles choses  pour toi  Emma

  3. Babel dit :

    on s\’laisserait bien aller sur ce chemin-là
    qui promet tous les possibles… 😉

  4. Lulue dit :

    J\’avance, pas à pas, je scrute ce paysage.
    Je m\’assoie, un instant, j\’observe, je respire, je sens cette douce rosée du matin me rafraichir le corps et coeur.
    j\’ai envie d\’avancer jusqu\’à l\’arbre. le sentir, le toucher. regarder la vie qui se lève dans ses feuilles.
    et puis jouer à cache cahce avec la brume.
    pour enfin regarder vers la naissance de ces montagnes, les admirer, avoir envie de les franchir.
    attraper la corde que l\’on me tend et avancer, pas à pas, sur chaque rocher que la montagne me laisse escalader.
    et rejoindre Jeff pour envoyer la corde à Capucine….
    pour qu\’elle nous rejoigne…
    et enfin respirer, sentir, rêver, vivre….

  5. Lulue dit :

    respirer…. chanter.

  6. Dan dit :

    Cher  Lecteur bonjour,
      
       Je réponds à votre mot déposé sur mon blog abandonné.Merci.
    Je suis de tout coeur avec vous , car à 66 ans j\’ai perdu tous mes êtres "chéris" comme le dit si bien G.Bedos qui dit que ,chaque jour il promène ses morts avec lui, comme moi , et la charge s\’alourdit , et la peine grandit , et le temps ne fait plus son office…
      J\’ai retrouvé mon frère après 3 ans d\’absence , et nous nous sommes enlacés avec ses filles qui ont chanté :bagdad café ,et l\’ainée l\’Ave Maria (soprano wagnérien,)nous pleurions tous ,devant le public ,les fans et la presse .
    Ah ,ces" Pil…..""ccmediante ;tragediante"Ils nous a fait un beau spectacle avec des extraits du lac des cygnes (2 danseurs de l\’Opéra) et des moments de pure poésie  , comme il sait le faire .J\’ai un poids en moins ,mais la blessure n\’est pas fermée .
    "On n\’oublie rien de rien ,on s\’habitue c\’est tout",voilà ce que je peux vous dire …et il ne faut pas oublier.
    Bisous
    Mamynet

  7. Piie dit :

    Ils sont rares ces instants là, mais quel merveille quand ils se produisent! Ce sont des moments pendant lesquels on se sent tout et rien à la fois. Et rien que de nous en parler, cela en recrée les échos! Merci.
    A bientôt!

  8. Babel dit :

    je m\’absente qque temps du virtuel…
    mais, si vs en avez envie, vous savez où me trouver…
    merci cher JF pr votre gentillesse qui m\’a fait tant de bien…

  9. Vianney dit :

    Vous connaissez la mise en chanson  de ce poème de Rimbaud par le Québécois Robert Charlebois?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s