IL VOYAGE EN SOLITAIRE

Parmi les territoires  parcourus, j’ai rencontré cet hiver celui de PASCAL.  Et l’hiver fut rude , il ne me dira pas le contraire.
Des hauts et des bas, des échanges sans débats, justes quelques mots et puis, ce printemps sur son espace, cette animation, cet homme debout, qui marche, simplement… un homme qui avance, un homme de lettres, un homme de mots  après les maux
 
 

 

        
Et simplement, j’ai repensé à un autre auteur oublié, dont les textes ne seront jamais staracadémisés et en mémoire de ton combat, PASCAL, je te dédie pendant quelques billets ces textes de Gérad Manset, du coureur arrêté à celui qui voyage en solitaire, celui qui marche devant.
 
 
Le coureur arrêté 
 

Salle des pas perdus

Salle des pas trouvés

Aux Anges révoltés

Sur des banquettes creuses

Aux sièges arrachés

Dans une gare obscure

Cathédrale rieuse.

 

Cathédrale rieuse

Comme une fleur exquise

Sur sa tige dressée

Dans l’urine des chiens

Lorsque les papiers volent

Le marcheur se souvient

Qu’il a souvent marché

Et qu’il ne marche plus

Et le voilà courbé.

C’est un musée de cire

Où s’ébranlent les trains

On dit que ce cœur bat

Que ce poumon respire…

 

Mais ce n’est que l’effet

De ce qu’il y a de pire

Quand se grattent les fées

Et se mouchent les princes

Dans l’avenant zéphyr

Que vient par les travées

De ce nouvel empire

Ouvert la nuit, le jour

Sous les lampes amies

Et le marbre toujours

 

Lorsque le coureur tombe

Il est midi peut être

Et la foule des quais

Grimace sous la pluis

Sans lui parler jamais

Sans le panser non plus

Quand sa nuque craquait

Comme une lame bleue

Ou comme un pot de miel

Qui le pénètrerait.

 

On dit que ce cœur bat

Que ce poumon respire

Mais ce qu’on ne dit pas

C’est pour combien de peu

 

Alors il se rhabille

Ou bien on le ramasse

Dans ce musée de cire

Un visage prend place

Qui fut lui autrefois

Se penche et puis l’embrasse

Mais comme on ne meurt pas

Dans la continuité

D’éternelles caresses

Le coureur se dilue

Et puis bientôt se dresse

Tandis que tout s’éteint

Lorsque le coureur dort

Dans son geste arrêté

Il est midi dehors

Il est midi toujours

On dit que c’est la ville

On dit que c’est le temps

Et le balayeur passe

Qui va de place en place

Jaune phosporescent

Dans la graisse et le sang

Dans l’essence et la crasse

La poussière et le vent

Et le balayeur passe

Jaune phosporescent

On dit que c’est la ville

Et ses bennes bruyantes

Et le balayeur chante….

 

 
 Celui qui marche devant
 
Celui qui marche devant,
Tu le connais depuis longtemps.
Tu le vois de dos et dedans.
Il chante dans le mauvais temps
Et ça n’est pas toi qui l’entend.
Ça n’est jamais le bon moment.
Il poussait ses amis jadis.
Il n’est plus rien, le sol est lisse,
La route noire comme un réglisse.
Les arbres témoins d’autrefois
Lui font de leurs cheveux de bois,
Le soleil et l’ombre à la fois.
Tu ne l’aimes plus beaucoup
Mais tu le suivras jusqu’au bout.
Souviens-toi, quand tu l’as connu,
Que si souvent vous alliez nus.
Vois ce qu’il est devenu.
C’est toi qui traînes la valise
Des années que tu y as mises.
Le temps sur toi n’a plus de prise.
Il reste le cuir et la peau,
La veste, le manteau
Que tu lui mettais sur le dos.
Ferme les yeux, repenses-y.
Que ton cœur fasse mal aussi
Comme le sien d’en être ici.
Tu ne l’aimes plus beaucoup
Mais tu le suivras jusqu’au bout
Des souvenirs
Jusqu’au bout,
Jusqu’au bout.

Celui qui marche devant,
Tu le connais depuis longtemps.


Il voyage en solitaire

Il voyage en solitaire
Et nul ne l’oblige à se taire
Il chante la terre
Il chante la terre
Et c’est une vie sans mystère
Qui se passe de commentaire
Pendant des journées entières
Il chante la terre
Mais il est seul
Un jour
L’amour
L’a quitté, s’en est allé
Faire un tour
D’l’autr’ côté
D’une ville où y avait pas de places pour se garer.

Il voyage en solitaire
Et nul ne l’oblige à se taire
Il sait ce qu’il a à faire
Il chante la terre
Il reste le seul volontaire
Et puisqu’il n’a plus rien à faire
Plus fort qu’une armée entière
Il chante la terre
Mais il est seul
Un jour
L’amour
L’a quitté, s’en est allé
Faire un tour
D’l’autr’ côté
D’une ville où y avait pas de places pour se garer.

Et voilà le miracle en somme
C’est lorsque sa chanson est bonne
Car c’est pour la joie qu’elle lui donne
Qu’il chante la terre.

G MANSET  

 

                    

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

24 commentaires pour IL VOYAGE EN SOLITAIRE

  1. Unknown dit :

    Un beau cadeau sur le bord de cette route, une motivation de plus pour avancer encore.
    Merci.

  2. Yesa dit :

    C\’est bon de voir que quelqu\’un se souvient encore de cette chanson de G.Manset… Comme de Jean-Michel Caradec…. Je n\’ai pas trop compris si vous allez organiser un périple par le sud-ouest, mais si c\’est le cas : bienvenu chez moi ! lol !!! prenez soin de vous et de ceux qui vous sont chers…. @ bientôt,  Isabelle (de Basquie comme dit un de mes amis lyonnais…).

  3. Unknown dit :

    Je crois bien qu\’il s\’agit là du plus grand homme de la chanson française, tout simplement…chacun de ses albums est envoûtant…immense respect à Monsieur Manset, et merci à toi…manque la chanson en fond, dommage.

  4. Yesa dit :

    Et si le coureur sarrête de voyager en solitaire, il marchera devant celle qui fait battre son coeur et lui avouera ses voeux les plus secrets…. vivement demain !!!! en voeux tu en voilà !!! bonne soirée, bonne journée… @mitiés, Is@belle.

  5. Emma dit :

    Bonjour. Ce sont là de très beaux textes d\’un auteur-compositeur interprète dédaigné par les médias. Je te souhaite plein de bonnes choses  Emma

  6. valérie dit :

    Un bonjour en passant… Au plaisir de te lire bientot!

  7. Yesa dit :

    JF, votre voeu me rappelle le film "Un monde meilleur" dont j\’aime beaucoup le postulat : aider 3 personnes qui à leur tour aideront 3 inconnus… et si on donne le sourire, chacun, chaque jour, à ne serait-ce qu\’une personne, c\’est déjà le début du meilleur des mondes. Que certains le veuillent ou non, je crois que nous sommes tous liés…
    Bien à vous sur le chemin, @mitiés, Is@belle.

  8. Marie-Jo dit :

     
    Merci lecteur hypothétique d\’être passé sur mon blog, et merci pour les conseils pour le media player…ça ne marche toujours pas, mais je m\’entete, vais bien y arriver un jour, non!
    Et merci ausii pour les adresses donnant des infos!
    Quant a votre blog, j\’adore!!!!!!!!

  9. valérie dit :

    Merci jeff pour ce com très amusant !!! ah les hommes et leur désordre !! ah les filles avec leurs explications incompréhensibles !! ça fait une belle mayonnaise tout ça !
    Pour Robbie tu vas rire, mais à chaque fois que je l\’entends je pense à "MOI" ! non en fait, ça me donne une douce pensée agréable cette chanson car ça me rappelle mes débuts dans le blog avec certains amis qui à ce jour me sont très chers.
    Je t\’embrasse bien fort et te dis à bientot
    au fait… c\’est la première fois que je voie le bonhomme marcher virtuellement sur ton billet !! cool

  10. Yesa dit :

    JF, vous êtes un incorrigible coquin, qui tel un pêcheur appate le poisson avant de le prendre dans ses filets… voilà des choses promises (Un monde meilleur dans le meilleur des mondes"), bientôt, ce seront des choses dues… je serai attentive à chaque virgule ajoutée sur votre site !!!! il n\’y aura pas d\’échappatoire, j\’y veillerai personnellement ! lol !!
    Que votre nuit soit douce, pleine de rêves angéliques, et d\’espoirs en tous genres… @micalement, Is@belle.

  11. Unknown dit :

    Thanks for all old pal…I hope we can have this musical ride soon…one day…farewell…

  12. Emma dit :

    coucou C\’est la Saint Pascal aujourd\’hui!  A bientôt  Emma

  13. Douce dit :

    Certaines choses nous arrêtent………. quoi ?
    Non nous marchons tous…. mais nous ne savons pas toujours vers où nous allons….
    Alors machons…. marchons……… la route sera longue !
     

  14. Yesa dit :

    JF, Je crois que nous sommes simplement humain d\’aimer les douceurs, et même si on s\’habitue vite aux messages……. pour moi ce n\’est pas une obligation d\’en avoir ou d\’en mettre, juste une envie… et puis, tant qu\’il n\’y en a pas 50…. tout va bien !!!! alors je vous envoie une pluie de douceur, un nuage d\’amitié, une pincée de calme, que vous dégusterez quand vous aurez un moment…. msnment votre, @micalement, Is@belle.

  15. Yesa dit :

    J.F, si vous ne trouvez pas le dessin que vous cherchez et qui est dans votre tête, pourquoi ne le créez vous pas, vous même ? on a toujours tout en nous et souvent on cherche à l\’extérieur ! lol !!! et quand on ne trouve pas de solution il faut changer d\’angle de vision…. pourquoi ne pas lancer un appel à tous vos lecteurs ? Il y en a bien un qui vous trouvera ce que vous cherchez… Soyez heureux, prenez soin de vous et de ceux qui vous sont chers…. au plaisir de vous lire, @mitiés, Is@belle.

  16. Douce dit :

    En effet ce qui compte c\’est bien le chemin parcouru…… peu importe !
    Mais n\’empêche qu\’on ne sait pas toujours où les chemins nous mènent mais il est vrai que nous savons ce que nous avons déja parcouru !
    Bonne journée

  17. valérie dit :

    Le petit bonsoir du soir. Bon week end à toi JEFF

  18. Yesa dit :

    JF, l\’an dernier ou il y a 2 ans j\’ai vu ici, une expo conscrée à Camille Claudel. Elle était accompagnée d\’un petit film sur sa vie. Je ne sais pas si c\’est la même expo qui se balade, mais s\’il y a ce film, allez y, il vaut vraiment le coup…. quelle drôle de vie a vécu Camille Claudel ! Et en attendant, bonnes recherches dans votre bibliothèque, et attention en jouant avec les allumettes !!! lol ! Bon we, @mitiés, Is@belle.

  19. valérie dit :

    Jeff,
    Il y a une surprise pour toi sur mon blog !!
    Genre un truc qui te fait penser à toi qui pense à moi quand je pense à moi !!
    bisous avec toute ma sympathie

  20. Lulue dit :

    Je me perds parfois dans ce feu d\’artifice de commentaires….
    une petite luciole effarouchée laisse un sillon de ses ailes….
    Quel est ce dessin dont tout le monde parle?
    Je suis heureuse de vous avoir vu, mais je n\’étais pas à mon avantage, ces quelques rides n\’ont que faussées les traits de mon visage d\’aujourd\’hui….
    Camille m\’avait déjà aperçue….
    Et nous nous sommes rencontrés par son chemin.
     

  21. Yesa dit :

    JF, après vous être ressourcé en montagne, je suis sûre que vous voilà gonflé d\’inspiration !!! Alors maintenant au boulot !!! 😉 bon, ne vous pressez pas trop quand même !!! il y a le temps, entre hier et aujourd\’hui, vous trouverez maints tenants !!!! Que la lumière soit !!!!! Bonne semaine à vous également, @mitiés basques, Is@belle.

  22. Lia dit :

    Très beau témoignage d\’amitié …
    pour cet homme qui voyage en solitaire
    mais pas si solitaire puisqu\’un vrai ami en vous il a trouvé …
     
    En souriant
    Lia

  23. Dan dit :

    Bonsoir
    La revenante "sans blog ", je l\’ai perdu , se promène tel un certain "H" à ses débuts,  et ses errances l\’amènent à avoir une opinion différente sur les liens qui relient tous ces êtres qui marchent sans savoir pourquoi…,en imaginant des raisons ,des motivations pour continuer de marcher jusqu\’au grand saut, les sentiments dominent et le coeur se serre , car c\’est d\’une grande nostalgie …le seul espoir c\’est une lumière au bout du chemin ,même éphémère…Bravo.
    Bisous
    mamynet
    Ps:Aurais-je le courage de recommencer un blog ?, je voulais tirer ma révérence au 10000 ème lecteur,je ne peux même pas le saluer.Méfiez -vous une fausse manoeuvre chez MSN,  et on vous largue ,vous n\’êtes plus vous ,votre blog n\’est pas le vôtre ,des questions ?(votre 1ère voiture =2 cv ??? il fallait dire "titine" et vous avez tout faux ,à 66ans ,c\’est pardonnable au bout de 2 ans …non, et on vous éjecte de l\’ordre établi par des censeurs à l\’esprit étroit et on bousille vos élucubrations en 2 \’\’.sans aucun sentiment ,ou réflexion ,c\’est"le  détestable  réglement".avez -vous lu le réglement ?.Alors méfiez-vous ,notez tout ce que vous avez déclaré en vous inscrivant "exactement".Si je ne suis plus moi ,si je n\’habite plus (depuis 1940) où je suis ,si je ne suis pas née à Paris ,quelle est l\’erreur ,puique mon mot de passe  et mon adresse fonctionne depuis 2004?
    un bug ,tant pis pour moi .
    Jje vous salue grâce à une nouvelle adresse.Excuse -moi "H" ,ce soir ,j\’ai 100 ans!

  24. Vianney dit :

    Marche salutaire
    méditation
    vide évidence et rencontre
    voyage en soi et hors de soi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s